En route pour… le BGP / Changement de datacenter

PetitNuage en visite chez NeoTelecoms

Bonjour à toutes et à tous. Une importante opération de maintenance est programmée fin juin, dans la nuit du 28 au 29 et aura un impact sur la disponibilité des services.

De plus les adresses IP de Web4all vont toutes être modifiées au cours de cette nuit. Nous vous invitons donc à lire les explications qui suivent.

Si vous ne souhaitez pas tout lire, rendez-vous sur la partie la plus importante : Avant le déménagement ainsi que la suite : Le déménagement… Au sujet de la coupure : impact

 

 

 

Historique du projet Housing et BGP de 2013 à aujourd’hui

Le 07 avril 2013, Web4all lançait son projet En-route-pour-le-housing et faisait appel à la générosité de ses adhérents, clients, visiteurs pour acquérir une trésorerie permettant d’effectuer la migration avec ses mois de locations en doubles. En quelques jours seulement, l’objectif des 7777 € était atteint et même dépassé ! http://blog.web4all.fr/en-route-pour-le-housing-objectif-atteint/ Encore un grand merci à vous toutes et tous !

Quelques semaines après, le 9 juin 2013, nous réalisions notre premier ping et pouvions avancer sur la migration http://blog.web4all.fr/en-route-pour-le-housing-ca-ping/

L’été fut chaotique en raison de problème de BIOS sur les serveurs de virtualisation. Le problème fut corrigé début août après prêt de 4 semaines de dures journées et nuits de recherches.

Le 25 février 2014 à 11H28 nous recevions ce fabuleux mail de la part du RIPE :

We are pleased to welcome Association WEB4ALL as a Local Internet Registry (LIR) and member of the RIPE NCC.

Web4all obtenait alors le statut de LIR : https://apps.db.ripe.net/search/query.html?searchtext=ORG-AW16-RIPE#resultsAnchor

Le 26 février à 13H16 nous recevions une allocation d’adresses IPv6 :

We have allocated the following prefix of IPv6 address space to your registry fr.web4all: 2a01:9de0::/32

Toujours le 26 février, 13H19, allocation d’adresses IPv4… issu du dernier /8 disponible auprès du RIPE NCC :

We have allocated the following prefix of IPv4 address space to your registry fr.web4all (you will receive the assignment approval shortly): 185.49.20.0/22

Et pour finir, le 27 février à 12H32…… Web4all se voyait attribuer son AS !

The RIPE NCC has today assigned the following Autonomous System Number AS199712 to Association WEB4ALL

Nous allons y revenir dans la suite de cet article mais vous pouvez aussi trouver pas mal d’informations sur un de nos articles précédents : http://blog.web4all.fr/zimbra-attaques-projets-2014-et-salon-solution-linux/#bgp

Avril 2014, nous ajoutions deux serveurs de virtualisation portant à 6 le nombre d’hyperviseur (soit 1.5 To de RAM).

Mai 2014 : Web4all souscrit à une offre Anti-DDOS Arbor Networks, nous vous en parlions là : http://blog.web4all.fr/zimbra-attaques-projets-2014-et-salon-solution-linux/#ddos

Fin juin 2014 : mise en place des nouveaux firewalls, des routeurs BGP, déménagement dans la nouvelle baie, changement des adresses IP

Et nous devrions au cours de l’été 2014 recevoir trois serveurs de virtualisation ainsi qu’une unité de stockage (SAN).

Pourquoi un déménagement / migration

En 2013 Web4all a fait le choix d’une baie d’hébergement avec 46U disponible et 3kVA de capacité électrique. Nous avions alors cela :

  • 2 firewalls
  • 2 switchs 48 ports
  • 2 switchs 24 ports pour l’iSCSI
  • 4 serveurs de virtualisation
  • 1 serveur de backup
  • 1 baie de stockage (DAS)
  • 2 serveurs reliés au DAS pour publier les fichiers des hébergements
  • 1 SAN

Bref, ca donnait ça :

baie_sans_legende2013

 

Avec cela, on avait un peu de marge…

Le soucis, c’est que comme nous venons de le dire, nous avons depuis ajouté deux serveurs de virtualisation et même une baie Equallogic que Web4all s’est faite offrir en début d’année (d’occasion). Bien souvent la limitation dans une baie de serveurs est atteinte non pas la capacité à déposer des équipements… mais plutôt pas la capacité d’alimentation électrique.

Bref, ca donnait ça :

baie_sans_legende2013vs2014

 

A l’heure actuelle, nous dépassons quasiment en permanence cette capacité électrique de 3kVA. Bien que cela ne soit pas gênant en temps normal (nous pouvons monter à 3kVA sur chaque bandeau et nous en avons deux) cela serait une terrible erreur. En cas de perte d’une des arrivées électrique nous perdrions toute redondance car la seule arrivée qui serait encore active serait en limite.

Il s’agit là d’un problème dont nous avions pleinement conscience et nous n’avons pas attendu le mois de mai pour prévoir une issue de secours… Dès le mois de février nous étions en discussion avec notre commerciale de Neo Telecoms pour envisager de changer de baie (notre baie ne permettant pas de monter au-delà des 3kVA).

Après avoir étudié les différents avantages et inconvénients dans les différents datacenter où Neo Telecoms est présent et les différentes capacités électriques disponibles, nous avons optés pour le dernier datacenter Neo Telecoms, inauguré en septembre 2013 en plein cœur de Paris ! Une petite présentation ? 

Nous serons sur une baie de type haute-densité avec une capacité de 5kVA et la possibilité de monter à 7kVA si cela est nécessaire sans déménager à nouveau.

Et donc au final… voilà à quoi va ressembler la baie une fois déménagée et le matériel en cours de commande :

baie_sans_legende2013vs2014vs2014v2

 

Le but de cette opération est donc triple :

  • Mettre en place notre matériel dans une nouvelle baie afin de pouvoir accueillir encore plus de matériel ;
  • Avoir un seul interlocuteur pour le datacenter et réseau. Actuellement nous ne travaillons qu’avec Neo Telecoms mais le datacenter appartient à Equinix. Là nous n’aurons que Neo Telecoms comme interlocuteur ;
  • Mettre en place notre nouveau matériel réseau qui va nous permettre de diffuser notre AS et nos IP.

AS, IP… Késako ?

Le but de cet article n’est pas de détailler les points techniques, si vous souhaitez des informations vous trouverez cela sur mon précédent article : http://blog.web4all.fr/zimbra-attaques-projets-2014-et-salon-solution-linux/#bgp

On pourrait dire que désormais Web4all sera une (toute) petite partie d’Internet. Nous serons identifié en tant que Web4all et non plus Neo Telecoms (et avant 2013 nous sortions en OVH).

Avec la pénurie d’adresses IPv4 les adresses IP coutent chères et sont limités. Chez Neo Telecoms nous n’en avons que 64. Chez OVH 254 mais à plus d’un euros par IP et par mois… cela fait vite un sacré budget.

En devenant LIR, avec notre AS et nos IP nous allons disposer de 1024 adresses IP sans coût direct. Il y a en revanche des coûts indirect : l’infrastructure BGP notamment mais nous ne faisons pas tout cela que pour les IP.

Avant le déménagement

Vous n’avez rien à faire. La préparation est effectuée par Web4all. Manquant de connaissance dans le domaine du routage BGP, Web4all a fait appel à une société dont c’est le métier : un opérateur. Il s’agit de la société INEONET qui nous avait déjà aidé dans le projet en 2013 : http://www.ineonet.com

Un ingénieur d’INEONET travaille déjà avec nous depuis plusieurs semaines (mois, même…) pour préparer tout cela. Il a déjà configuré la partie routage dans leurs ateliers ainsi que les nouveaux firewalls puisque nous remplaçons nos pare-feu par des modèles plus puissants.

Cet ingénieur va monter sur Paris la semaine prochaine afin de mettre en place le matériel avec nous et valider le bon fonctionnement. Si tout est bon, alors nous pourrons passer à l’étape suivante.

Le déménagement… Au sujet de la coupure : impact

Autant ne pas perdre de temps et dire les choses rapidement : il y aura une coupure de service de 02H30 à 05H30 dans la nuit du samedi 28 juin au dimanche 29 juin.

Dans la nouvelle baie, nous aurons déjà les équipements réseaux en place (routeurs et firewalls).

  • Il nous faudra alors démonter de l’ancienne baie tous les serveurs, les baies de stockages, les swicths. Cela prendra environ 45 minutes ;
  • Ensuite nous allons charger le matériel dans nos véhicules et devoir faire la route de Saint-Denis à Paris 2. N’ayant pas d’avertisseur lumineux ou sonore, nous comptons environ 20 minutes de trajet ;
  • Nous déchargerons le matériel et le mettrons en place dans la nouvelle baie. Il faut compter 1H00 ;
  • Nous relançons le tout et effectuons des tests… comptez 30 minutes.

Nous arrivons donc à 2H35 soit 3H00 en laissant une petite marge. Mais il est fort probable si tout se passe correctement que nous parvenions à effectuer les opérations en moins de temps.

Web4all n’est pas en mesure d’avoir une infrastructure doublée pour effectuer une migration sans coupure. Bien que cela ait été étudié, le coût était de plus de 20000 € de matériel à acheter.

Durant ce temps là…

  • Les sites ne seront plus accessibles ;
  • Le webmail et les mails en POP / IMAP ne seront plus accessibles ;
  • Les mails seront TOUJOURS réceptionnés par un serveur dédié à cela chez ONLINE. Aucune perte de mail à prévoir. Il s’agit du fonctionnement habituel des MTA, donc c’est déjà en place ;
  • Les zones DNS seront toujours publiés chez ONLINE et OVH. Aucun impact donc ;
  • quelques personnes avec des polos Web4all courront dans Equinix PA2 et Paris… si vous êtes dehors cette nuit là ne prenez pas peur…

Et après le déménagement / la coupure ?

Web4all devra modifier les zones DNS afin de faire pointer sur les bonnes adresses IP.

  • Si vos zones DNS sont gérées par Web4all (ce qui est le choix par défaut pour vos domaines) alors vous n’aurez rien à faire ;
  • Si vos zones DNS ne sont pas gérées par Web4all alors vous serez contacté sous peu pour gérer cette modification ;
  • Si vous ne savez pas, alors dites-vous que si vous ne recevez pas de mails de notre part d’ici la migration c’est que vous n’avez rien à gérer.

Sachez que Web4all fera en sorte que les flux de l’ancien datacenter soient redirigés sur le nouveau durant quelques jours, la modification des IP dans les zones DNS ne sera donc pas urgente pour les clients gérants leurs zones. Nous vous contacterons dans les jours qui viennent.

Voilà je pense avoir fais le tour. Nous contacterons les clients qui ont des modifications à effectuer d’ici la migration. Pour les autres vous n’avez rien à gérer, Web4all s’en charge.

Une fois tout cela terminé, Web4all travaillera avec ses adresses IP qui ne seront donc plus liés à un fournisseur ni à un emplacement géographique. Nous ne devrions plus avoir de problématique de modification d’adresse IP dans le futur !

En vous remerciant de votre compréhension.

Note : le patch Zimbra devrait sortir dans les jours qui viennent selon l’éditeur Zimbra.

Zimbra / Attaques / Projets 2014 et salon Solution Linux !

Plaquettes Web4all

Les jours qui viennent de s’écouler furent intenses. Tant pour l’équipe de Web4all que pour vous, utilisateurs de notre plate-forme. Comme vous avez pu le constater nous avons du faire face (et c’est d’ailleurs toujours le cas) à deux problèmes majeurs vous impactant directement : la mise à jour Zimbra qui comporte un bug rendant très lente l’ouverture du webmail –voir quasi impossible pour de rares utilisateurs– et des attaques à répétitions ces deux dernières semaines et principalement ce dernier week-end et début de semaine, attaques qui sont qualifiés de DDoS, nous y reviendrons pas la suite mais rassurez vous aucune intrusion sur l’architecture n’a été détecté et donc aucun piratage de données ne semble lié à ces attaques qui avaient pour unique but de mettre sur les genoux notre infrastructure.

Concernant l’équipe Web4all ce ne sont pas que les derniers jours qui furent intense mais les dernières semaines. Car, comme l’an dernier à cette époque de l’année, nous avons de nombreux projets en cours qui sont très prenant en temps : acquisition de nouveau matériel stockage et serveurs, passage en LIR auprès du RIPE, acquisition de matériel réseau dit « BGP« , fabrication d’objets de communication, déménagement de datacenter en vue et l’organisation du salon Solution Linux au CNIT à la Défense les 20 et 21 mai où Web4all aura, pour la première fois, un stand pour vous accueillir ! Face aux récents problèmes et aux différents projets, nous nous devions de communiquer auprès de vous tous, certains utilisateurs ont d’ailleurs exprimés cette attente sur les réseaux sociaux et forums, mais cela était prévu, nous souhaitions juste vous apporter des réponses concrètes sur certains points et pour cela il fallait que certains dossiers aient avancés. Et par soucis de transparence, nous avons décidé de rendre cette communication publique sur notre blog, communication unique pour tous ces points afin de ne pas importuner nos clients avec le mails de notification pour chaque article important.

Je n’aborde pas la faille Heartbleed, sachez que même si nous n’avons pas eu le temps de communiquer là dessus, Web4all a corrigé tous les serveurs le jour même où la faille a été rendu publique et les certificats SSL de Web4all ont tous été régénérés.

Autre sujet qui prends du temps ces dernières semaines, l’externalisation de la comptabilité. Les discussions sont en cours et pour rester dans un esprit associatif, nous avons pris attache avec un cabinet associatif, le CER France.

Je pense que cela sera déjà pas mal en terme d’informations, je vous laisse donc lire le détail de tout cela. Bien que certains titres puissent contenir des termes techniques, je vais essayer d’être le plus compréhensible possible afin que tout le monde puisse prendre un minimum de plaisir à lire cet article. Si jamais une partie venait à être un peu trop complexe, je ne doute pas que vous demanderez des informations.  Je vous invite si vous avez des commentaires à les faire ici-même ou mieux encore (ouvre plus facilement à des réponses si cela est attendu) sur nos forums à cette adresse : http://forums.web4all.fr/topic/9434-blog-zimbra-attaques-projets-2014-et-salon-solution-linux/

Et n’oubliez pas que vos critiques nous permettent d’avancer, qu’elles soient bonnes ou mauvaises 😉

Mise à jour Zimbra provoquant de fortes perturbations sur l’utilisation de la messagerie


Dans la nuit du 26 au 27 avril nous avons procédé à une mise à jour de la suite logicielle Zimbra, solution utilisée pour vous fournir un service de messagerie électronique (Emails) dans le cadre des hébergements mutualisés. Cette tâche avait été annoncée sur la plate forme « Web4all Travaux » : http://travaux.web4all.fr/task/258

Comme de nombreux utilisateurs vous avez du constater que cette mise à jour à pour effet de ralentir énormément l’ouverture du webmail et pour certains utilisateurs –très peu– il est quasiment impossible d’utiliser le webmail correctement. Il s’agit là d’un problème que nous prenons très au sérieux, nous sommes nous mêmes utilisateurs de cette plate forme de messagerie à titre personnel, professionnel pour certains de l’équipe et bien entendu, dans le cadre de Web4all il s’agit là de notre principal outil de travail.

De nombreuses questions nous ont été posées au sujet de cette mise à jour : « Pourquoi ne pas avoir testé la mise à jour ? », « Pourquoi ne pas avoir attendu qu’elle soit fiable ? », « Pourquoi ne pas faire un retour arrière ? »… Je vais donc vous apporter quelques réponses qui même s’ils ne rendront pas la messagerie fonctionnelle tout de suite pour autant, vous permettrons, je l’espère de comprendre « le pourquoi du comment ».

La mise à jour a été testé sur deux serveurs Zimbra par les personnes de Web4all. Nous avons validé le fonctionnement et aucun problème ne s’est présenté que ce soit dans le cas d’une nouvelle installation ou d’une mise à jour. Nous avons donc pris toutes les précautions mais un test reste un test et tous les paramètres d’un environnement de production ne sont jamais réunis à commencer par la charge lié aux utilisateurs et les actions des utilisateurs qui sont très variées et impossible à reproduire en intégralité.

La mise à jour en question ne datait pas de la veille. Web4all a attendu près de un mois avant de déployer cette mise à jour qui était minime (pas de gros changement), des corrections de bugs principalement, bugs qui impactaient certains d’entre vous sur les affichages et impressions d’emails. Cette mise à jour était donc nécessaire pour certains utilisateurs, il y avait une réelle plus-value. Web4all a consulté les forums de la communauté Zimbra francophone et anglophone comme nous le faisons à chaque fois afin de voir si certains utilisateurs remontaient des dysfonctionnement : personne ne s’en plaignait.

L’infrastructure Zimbra chez Web4all est complexe, composée de nombreux serveurs avec des rôles bien définit. La mise à jour modifie les données du LDAP, des bases MySQL et d’autres paramètres. Un retour arrière est impossible à notre connaissance. De plus le problème ayant été constaté plusieurs heures après, un rollback complet aurait été plus grave puisque les données traités durant ce laps de temps auraient été perdues.

A titre d’information, pour ceux qui connaissent un petit peu Zimbra, notre infrastructure actuelle est composée ainsi :

  • 1 serveur LDAP Master contenant l’intégralité des données de provissionning (comptes, listes de distributions, alias, domaines…) ayant également un rôle de STORE pour les requêtes API venant du manager IWAL ;
  • 5 serveurs MTA et répliquas LDAP pour la réception et l’envoi des emails, et pour soulager le LDAP master ;
  • 9 serveurs STORE pour le stockage des boites mails ;
  • 2 serveurs PROXY pour avoir un point d’accès unifié quelque soit le STORE où est positionné la boite email de l’utilisateur ;
  • 2 serveurs HA-PROXY (non Zimbra) pour répartir la charge entre les PROXY et gérer les indisponibilités éventuelles ;
  • 2 serveurs APACHE (non Zimbra) pour la gestion du ActiveSync (Push pour smartphones, tablettes…) ;
  • 1 serveur MYSQL (non Zimbra) pour le provissionning Push.

Mais revenons en au problème qui vous (et nous) impacte. Une fois le problème constaté nous avons d’abord cherché de notre côté si nous n’avions pas un problème avant d’alerter la communauté Zimbra. Une fois tout vérifié et validé de notre côté nous avons demandé à la communauté Zimbra francophone si des problèmes similaires avaient été constatés par des membres. Personne ne semble avoir rencontré ce problème.

Nous nous sommes alors tourné vers les forums anglophones et là encore personne ne semblait rencontrer de problème similaire.

Le 27 avril soit le soir même de la mise à jour (difficile d’être plus réactif) Benoit GEORGELIN (Expert Infrastructure chez Web4all) a ouvert un bug sur l’interface Zimbra dédiée à cet effet. Vous pouvez d’ailleurs en prendre connaissance ici : https://bugzilla.zimbra.com/show_bug.cgi?id=89504

A l’heure actuelle nous ne pouvons malheureusement qu’attendre que les équipes de Zimbra sortent un fix pour ce bug (un correctif). Les équipes Zimbra ont bien reconnu qu’ils s’agissaient d’un bug et le Bugzilla mentionne d’ailleurs qu’à ce jour nous ne sommes plus les seuls à avoir remonté ce gros problème.

Pour finir sur ce point critique, des utilisateurs nous ont demandés pourquoi nous ne passions par en version payante de Zimbra et inclure cela dans nos offres afin de bénéficier d’un support Zimbra. Il faut savoir qu’à ce jour la version payante semble être impacté de la même manière, cela ne change donc rien. De plus, le coût de la version payante en licence est d’un peu de moins de 2€ HT par mois par utilisateur. Faites le calcul sur un hébergement Start et vous pouvez multiplier le prix de l’hébergement par 20 ce qui est impossible, soyons réaliste.

Web4all prend ce problème très au sérieux, nous avons pleinement conscience de l’impact pour vous mais nous ne pouvons malheureusement rien faire à part attendre que Zimbra corrige cela. Et le statut associatif ne change rien à cela, nous serions une société il en serait exactement de même.

Attaques DDoS récurrentes début mai 2014 et mesures prises


Comme vous l’avez surement constaté ou lu sur les réseaux sociaux (où je vous invite à nous suivre Facebook / Twitter / Google+ ) ces derniers jours, Web4all a été la cible d’attaques dites DDoS (Attaque par déni de service). Ces attaques ont pour but de mettre sur les genoux l’infrastructure en la bombardant de requêtes… une fois à saturation le trafic légitime ne peut plus être traité et l’infrastructure ne répond plus.

La définition de Wikipédia est simple à comprendre :

Une attaque par déni de service (denial of service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de :

  • l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement ;

  • la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier ;

  • l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier.

L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise.

L’attaquant cracker n’a pas forcément besoin de matériel sophistiqué. Ainsi, certaines attaques DOS peuvent être exécutées avec des ressources limitées contre un réseau beaucoup plus grand et moderne. On appelle parfois ce type d’attaque « attaque asymétrique » (en raison de la différence de ressources entre les protagonistes). Un cracker avec un ordinateur obsolète et un modem lent peut ainsi neutraliser des machines ou des réseaux beaucoup plus importants.

Le premier point qu’il faut prendre en compte c’est que Web4all n’est pas visé en particulier. En temps normal il peut s’agir du site d’un client et pas forcément de l’entité Web4all. De plus, de nombreux articles relatent un pic historique d’attaques DDoS ces derniers jours avec notamment dans les pays ciblés… la France 🙁 Web4all n’échappent donc pas à cela.

Malheureusement face à une attaque DDoS il n’y a pas grand chose à faire à part attendre que l’assaillant cesse. Ces dernières années ce type d’attaques s’étant considérablement répandues, les constructeurs d’équipements réseaux ont pris des mesures pour proposer des solutions afin de stopper l’impact (ou le limiter dans le cas de très grosses attaques).

Web4all a donc pris des mesures sans attendre. Dès dimanche matin (le 11 mai) nous étions en contacts avec nos fournisseurs en équipements réseaux (INEONET, opérateur et expert en Infrastructures et sécurité réseaux) et NeoTelecoms, notre fournisseur de transit Internet. Et oui chez Web4all on est sympa on fais bosser nos fournisseurs n’importe quand mais c’est aussi pour cela que nous les avons choisit car il y a un vrai accompagnement de leur part.

Vu qu’il s’agit de dossiers à plusieurs milliers d’euros, même dans l’urgence, il n’est pas possible de prendre des décisions à la va-vite. Nous avons donc étudié avec ces deux fournisseurs les actions que nous pouvions entreprendre et dans quels délais.

Du côté d’INEONET nous avons pu définir que les firewalls que nous avons ne sont plus suffisamment dimensionnés pour notre infrastructure. Nous avons donc étudié la gamme de firewall qui nous est accessible (l’aspect budgétaire est à prendre en compte, certains firewalls coûtants plusieurs dizaines de milliers d’euros, à multiplier par deux pour assurer une redondance). Nous avons pu dégager plusieurs modèles nous correspondant et nous arrêter sur un modèle qui devrait nous être livré d’ici quelques jours.

Du côté de NeoTelecoms, des mesures de protection ont été mise en place dans l’urgence afin de nous aider en attendant de trouver des solutions. Merci à NeoTelecoms de nous sauver un peu InExtremis ! Nous avons donc souscrit chez NeoTelecoms aujourd’hui l’offre IpDefender reposant sur des boitiers Arbor Networks qui assure une protection contre les attaques de types DDoS. Là aussi le coût n’est pas négligeable, on parle en milliers d’euros par an. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’offre de protection DDoS vous trouverez les informations ici : http://www.neotelecoms.com/fr/ip-defender/caracteristiques-detaillees

Le système, n’est pas encore complètement en place, Benoit GEORGELIN et moi-même (Aurélien PONCINI) devons assister à une formation pour prendre l’outil en main puis procéder à la configuration en fonction de notre infrastructure. Il se peut donc que nous connaissions encore quelques dysfonctionnements dans les jours à venir si nous sommes à nouveau la cible d’attaque.

ipdefender

Acquisition de nouveaux matériels de types stockages et serveurs


Nous y reviendrons d’ici deux ou trois mois, mais depuis quelques semaines nous travaillons sur l’évolution de l’infrastructure matérielle. Comme vous l’avez peut-être lu sur les réseaux sociaux (sur lesquels je vous invite -à nouveau- à nous suivre 🙂  Facebook / Twitter / Google+ ) nous avons début avril mis en place deux nouveaux serveurs de virtualisation, apportant 512 GB de RAM et du CPU ce qui s’est clairement ressenti sur la navigation de vos sites.

Mais cela n’était qu’un petit peu de souffle neuf, nous travaillions sur l’acquisition de matériel avant la mise en place des serveurs mais ces dossiers sont long à gérer de part notre statut associatif 🙁 Il est donc prévu si tout va bien que nous rajoutions d’ici quelques semaines une unité de stockage haute performance d’un peu plus de 10To (en RAID10 10k) ainsi que trois serveurs de virtualisation dotés des tout derniers CPU Intel Xeon-V2 dans leur modèle les plus puissants.

A titre d’information le budget pour les serveurs et la baie de stockage est de 40.000 €

Affaire à suivre 🙂

Voici les serveurs de virtualisation, il y en a un en plus qui est temporaire et n’est pas sur la photo :
hyperviseur

Acquisition de nouveaux matériels de types réseaux BGP


Je ne vais pas recommencer le paragraphe comme le précédent mais là aussi sur les réseaux sociaux vous auriez pu lire que… ok j’arrête avec les réseaux sociaux 😉 Courant février 2014 Web4all a procédé, non sans mal, à son inscription auprès du RIPE, organisme « en charge de la gestion d’internet en Europe« , vous trouverez une explication sur Wikipédia là aussi 😉

Ainsi Web4all :

Nous sommes donc là aussi sur un gros projet puisque cela nécessite d’acquérir des routeurs BGP, de se former sur ces technologies nouvelles pour nous et de préparer une mise en place sans aucune coupure de service. Encore une fois, il faut bien prendre en compte qu’entre les frais d’inscriptions au RIPE et les acquisitions de routeurs BGP nous sommes sur un budget de plusieurs milliers d’euros annuel.

Quelques sites qui parlent très bien de tout cela :

Là aussi, affaire à suivre dans quelques semaines.

Fabrication des objets de communication


Sur les réseaux sociaux… ok j’arrête ! N’empêche que vous auriez pu y voir… nos objets de communication que nous avons fait fabriquer pour le salon. Pour le moment nous ne les avons pas encore tous reçus mais les premiers sont arrivés :

  • Tours de cous ;
  • Plaquettes ;
  • Kakémono ;
  • et nous attendons encore : stylos, tapis de souris, polos, chemises, mugs, nuages anti-stress (on en aura bien besoin !), cartes de visites…

Ces objets vous attendrons sur notre stand (voir ci-dessous) et très prochainement sur une boutique Goodies que nous allons mettre en ligne !

La création artistique a été réalisé par de jeunes talents Toulousain, AGITEO, n’hésitez pas à faire appel à eux si vous cherchez des personnes compétentes, dynamiques, sérieuses et débordantes d’idées ! Autre chose ? Ils sont rapide !

Retrouvez Agiteo sur leur site et sur Facebook ainsi que Twitter !

Agiteo_kakemono
Agiteo_plaquette
Agiteo_plaquette2
Agiteo_tour_cou

 

Salon Solution Linux au CNIT de la Défense les 20 et 21 mai 2014


Web4all sera pour la première fois depuis sa création, présent sur un salon. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit DU salon Solution Linux qui se tient au CNIT à La Défense (92).

Nous serons présent deux jours et serons très heureux de vous accueillir sur notre stand pour vous offrir quelques cadeaux, un café, faire connaissance dans le monde réel ! Alors n’attendez plus et passez nous voir sur le stand D1 !

L’entrée y est gratuite, il suffit de demander votre badge ici : http://www.solutionslinux.fr/preinscription.html

Linux_FR

Web4all soutient l’ISAT Eco Rallye


Il y a quelques semaines, nous avons été contactés par des étudiants de l’ISAT (Institut Supérieur de l’Automobile et des Transports) qui portent un projet audacieux. Plutôt que de le décrire, je vous met ce qui est indiqué sur leur site, bien entendu hébergé chez Web4all :

 Le projet ISAT ECO RALLYE est un nouveau projet pédagogique à l’ISAT, Institut Supérieur de l’Automobile et des Transports. Il a pour but la création d’un véhicule de rallye écologique afin de courir lors du rallye de Monte-Carlo des énergies nouvelles, la version écologique du mythique rallye. Nous participerons également au Mondial de l’Automobile 2014 à Paris.

 Cette compétition spécialisée est l’occasion de mettre en valeur les innovations et l’écologie. Le but n’est pas seulement d’être le plus rapide, mais surtout le plus respectueux de l’environnement.

 Nous souhaitons participer à cette compétition afin d’approfondir nos connaissances sur les voitures de compétition moins polluantes. Notre but est de créer totalement un véhicule avec les technologies de demain afin de participer à cette compétition. Les maîtres-mots de ce projet sont l’écologie, l’innovation et la compétition.

Nous avons tout de suite aimé le concept, parce que certains d’entre nous aiment l’automobile (quoi, moi ?) mais surtout car l’automobile est un secteur d’activité indispensable à l’économie française et que la majorité des gens ont besoins d’une automobile. C’est un domaine qui vit une véritable révolution depuis des années sur la partie sécurité, habitable, assistance… et beaucoup de domaines mais qui reste encore très lié à l’énergie fossile. Aussi, le concept d’allier performances et énergies nouvelles nous a tout de suite plu et aussi car chez Web4all nous aimons les défis et sommes persuadé que l’équipe de l’ISAT Eco Rallye saura relever ce défi ! Nous les soutenons.

isat

A titre d’information, Web4all a offert l’hébergement du site internet et effectué un don de 750 €.

Le site : http://www.isat-eco-rallye.fr/

Le mot de la fin

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, je ne peux que vous remercier pour votre attention ! La semaine se terminera pour Web4all par une réunion de quasiment l’ensemble de l’équipe sur Paris, nous vous mettrons quelques photos sur les réseaux sociaux 😉

Bonne semaine à toutes et à tous :)